Sortie du 19 Décembre 06

Participants : Claire VINCENS, Maite PLANÈS, Maialen PESSANS, Damien COUSIN

Itinéraire : Logibar (

380 m

) à Otsogorri  (

1411 m

)

Samedi soir :

   «  Allo Claire, je viens de regarder la météo sur France 3 … la sortie est maintenue pour demain ? »

   «  Oui, oui, aucun problème ; pourquoi ? ils annoncent mauvais ? ».

   « Non, non … mauvais le matin et très mauvais l’après-midi… «

Le lendemain à 7h30 (les randonneurs sont des lève-tôt) me voila donc au Jai Alai pour le covoiturage direction

la Soule. Nous

prenons au passage Maialen.  Nous arrivons sur le parking du Logibar désert (tiens, les gens regarderaient-ils eux aussi la météo sur France 3 ?) situé sur la commune de Licq. Il est 9h quand nous commençons la grimpette sur le GR10 ; pas le temps de nous échauffer : ça part raide d’entrée. Mais niveau météo il fait un peu gris mais très bon. Le sentier est bizarre car il comporte des escaliers… J’ai des fourmis dans les jambes ; depuis le temps que j’en rêvais !

Le vent nous rattrape au niveau du col de Negumendi. Et il nous accompagnera jusqu’au sommet  avec des rafales à décorner Aker  beltz  (seuls les buveurs de bonne bière souletine comprendrons la subtilité… pour les autre : oubliez !). Mais la petite troupe tient bon et nous arrivons au sommet vers midi sous le soleil. Le point de vue sur la vallée de Ste Engrâce est superbe. Nous ne nous attardons pas car le vent est terrible.

Nous festoyons au kaiolar de Abarrakia sur un banc en plein soleil. Un individu en 4x4 s’arrête à notre hauteur et nous demande si nous n’avons pas peur de la pluie. Nous lui répondons par la négative et il repart. Et dans les 2 minutes qui suivent, les nuages arrivent sur nous et nous commençons à sentir les premières gouttes de pluie.

Juste le temps d’enfiler les vêtements de pluie et nous redescendons sous la pluie et sur un terrain qui commence à glisser jusqu’au parking toujours aussi désert…

            Mais bon, c’était chouette quand même. Et que c’est bon de retrouver ces pentes où il fait bon crapahuter. Message personnel à  Philippe : courage !!!!! Nous ne parlerons pas de l’arrêt à Mauléon et encore moins du chocolat chaud (hein Claire ?). Et merci à Battit pour le bon feu de bois et Maialen pour les boissons chaudes et les maddalen, euh non, les madeleines.

Damien

                            

Ha !! des compte-rendu comme ca, ca me fais gagner trois semaines de rééduc !

Merci Damien

Philippe