Excusez mon entousiashme,j'avais oublié que l'on était rentrés en France.Et oui,c'est vrai qu'aujourd'hui,j'ai été faire un tour en Espagne avec Serge.On a décidé ça au dernier moment,il avait l'après midi de libre ,moi aussi et puis je voulais aller voir une cavité sur Mendilaz depuis un moment deja,a savoir le X6,afin de commencer ou plutot de continuer l'inventaire du massif d'Urkulu-Mendilaz.La partie française est pour ainsi dire terminée,reste la partie espagnole a commencer.Je suis aujourd'hui avec l'un des docteurs ès-Mendilaz,a savoir Serge,qui va me guider dans ce coin que je ne connais pas.

Avant d'aller rechercher le X6,Serge me conduit vers les hauteurs afin de voir les pertes X 12 et X 13.Sur cette partie du massif,la géologie a l'air simple,les pertes sont toutes en lisière de foret,et pratiquement a chaque fois un petit ruisseau y conduit.Il suffit de suivre l'eau.

DSCN3397La perte X 13 est d'ailleurs dangeureuse en cas de crue car tout le ruisseau s'y engouffre.Elle descend pourtant jusqu'a la profondeur de -146m.A faire quand le temps est stable a moins que l'on aime les sensations fortes.

La perte X 12 est un peu plus bas mais s'arrete a -5m.DSCN3403

Nous nous dirigeons maintenant vers la perte X 6,objet de la ballade mais en passant par le talweg séparant la partie boisée de la partie a l'air libre.Au passage,nous trouvons trois autres pertes non répertoriées avec en particulier le X 701 qui s'agrandit notablement après avoir passé l'étroiture d'entrée.Après une bonne vingtaine de mètres de developpement,le fond s'arrete sur une ouverture et un colmatage de graviers.Il serait peut etre interressant de venir y faire une séance de désob.X_701

Dans la perte X 703,a l'entrée étroite,Serge retrouve en place une corde ainsi que ses ammarrages.Quoi,des cordes dans nos trous ! Ah oui,c'est vrai,les étrangers,c'est nous ici ! Bon,d'accord,mais que ça ne se renouvelle pas trop souvent quand meme !

Nous arrivons finalement a la perte X 6 toujours aussi facile a trouver,en suivant l'eau.Le cadre est plus grandiose pour celle ci,et je serai curieux de revenir ici par temps d'orage,ça doit faire un bruit de siphon de chiotte impressionnant ! Il y a ici nettement un courant d'air froid qui laisse présager d'un réseau important mais comme d'habitude,du boulot pour passer.Mais ça,c'est une autre histoire.

Philippe,Serge. DSC00098