DSCN3424Et oui,quand on aime,on ne compte pas.C'est pourquoi Serge et moi,nous nous retrouvons une fois de plus sur le Mendilaz pour continuer le travail de fourmi qui consiste a retrouver,repointer,rechercher les cavités presentes ici.

A vrai dire,c'est loin d'etre une corvée tant ce massif est magnifiqueDSCN3426.Pauvres bipèdes coincés dans vos voitures 1000m plus bas,vous ne savez pas ce que vous loupez.D'un autre coté,heureusement qu'ils y restent dans leurs voitures,sinon ça serait la folie ici.

La météo avait annoncée grand beau temps,et c'est sous un ciel chargé que nous arrivons la haut.Un vol de grues qui part passer ses vacances au Maroc nous rase la tete en gueulant.A l'année prochaine mesdemoiselles.

Cette fois çi,nous attaquons le massif d'Aratecas par son coté Est.Nous ne tardons pas a voir une première perte pénétrable sur trois mètres,ce sera la perte SY 710.Nous remontons un vallon ou toutes les pertes se trouvent,situées en lisière de foret.

SY 711,SY 712,SY 713, puis SY 7 perte impénétrableSY_712.La route continue pour arriver dans un endroit magnifique.Deux pertes se font face.Ca ressemble a un paysage du seigneur des anneaux.Je ne serai pas surpris de voir apparaitre au détour d'un bloc Gollum le Hobbit ( pour les ceuxce qui croient que c'est le nom d'un berger espagnol,consultez vos classiques ! ).

Faute de temps,nous repartons en empruntant une piste qui traverse le massif d'Aratecas a travers la foret.Ici,les grosses dolines se succèdent laissant penser qu'une prospection minutieuse devrait surement porter ses fruits.SY_13

Serge me montre au retour l'ancien poste des douanes qui sert de refuge aujourd'hui.L'endroit est sympa pour venir y faire un bivouac.

En arrivant sur St Jean,il nous reste un peu de temps et Serge me propose d'aller rechercher un trou de 20 ans.Comprenez que c'est un trou qu'il a en réserve depuis 20 ans (s'il y en a qui ont des trous de 25 ans,qu'ils n'hésitent pas a nous contacter,on prend jusqu'a 40 ans ).Après avoir remis ses souvenirs en place,il le retrouve,il est toujours la (remarque que quelque part,c'est normal aussi ) caché par des herbes.Un petit bloc ferme l"entrée.On arrive un peu a éclairer le puits qui doit faire dans les 5m a peu près.Il s'évase nettement après l'entrée et un écho remonte du fond.On rebouche et on se promet de revenir vite.A 5 mn de St Jean,on n'a pas d'excuses.

Philippe,Serge.