Rendez vous pris ce dimanche a 9h30 sur le parking du marché couvert de St Jean Pied de Port.J'arrive en premier suivi de peu par Gilles Parent et Jeannot Lafaurie.Viennent ensuite Xabier Alfarro et sa soeur et enfin Olivier.

Le programme de la journée consiste a se rendre sur le Mendilaz pour faire le point des données que Gilles détient et profiter des connaissances de Jeannot.En effet,ils ont arpenter ce massif pendant de longues années et nous avons tout a apprendre d'eux.Gilles en profite pour me montrer la carte du massif et je peux constater qu'environ une centaine de cavités y sont repertoriées ! Et bien,ce n'est pas le boulot qui va manquer dans les prochains mois,voire dans les prochaines années si nous voulons retrouver et repointer toutes ces cavités !

Nous nous garons sur le bord de la route qui descend vers Orbaiceta,acceuillis par un fort vent du Sud qui glace l'atmosphère.Heureusement,la piste que nous empruntons passe au travers d'Aratecas et nous protège du souffle d'Eole.

La première cavité retrouvée est l'AR 101.Nous constatons que le marquage est récent,surement l'oeuvre des Satorrak de Pampelune qui doivent eux aussi travailler sur le massif.A ce propos,il faudra envisager une rencontre avec eux un jour pour envisager soit une collaboration,soit autre chose,ne serait ce que pour le marquage des cavités.

Jeannot nous mène ensuite vers un autre trou,l'US 111,alias "le gouffre de la sangle a Jeannot " puis nous attaquons la longue montée en bordure d'Usargi (ou Usario ),passant devant la série de pertes,MA 11,MA 12,MA 13,MA 16,avant de pénétrer en foret pour retrouver l'US 133.On monte ,on descend,c'est vraiment un superbe paysage calcaire.Jeannot est impressionnant par sa "peche" ! qu'est ce que ça devait etre avant !DSCN3600

Je ne sais pas qui retrouve en premier l'US 111,Olivier peut etre,puis nous profitons d'une doline et de son fond abrité du vent pour casser un croute.

DSCN3601En traversant la foret,nous nous dirigeons vers Sayarre en loupant apparemment quelques cavités (mais comme il faudra revenir ! ) et nous arrivons finalement en lisière pour tomber sur un trou cloturé mais qui n'a pas l'air d'etre répertorié.Son ouverture a l'air récente car les parois ne semblent pas encore très bien stabilisées.A voir quand nous reviendrons.

Le retour s'effectue en longeant la foret et en passant par la magnifique plaine de la perte SY 13.Nous hatons le pas car Gilles ne doit pas louper son train ce soir.DSCN3606

Au final,une superbe journée ,très instructive et qui me fait un peu toucher du doigt la grandeur de ce massif dans tous les sens du terme.

Gilles,Jeannot,Olivier,Xabier et sa soeur,Philippe.