Veinards que vous etes,il n'aura pas fallu attendre longtemps pour avoir des nouvelles du Claudine !

Il faut dire aussi que vous avez affaire a une équipe de motivés qui n'a pas envie d'attendre le Printemps pour en découdre avec ce trou.Enfin bref, nous voici de retour sur les pentes de la foret d'Orion a trimballer tout le barda habituel,groupe,perfo,cordes,trousse a spit,en gros,tout le matériel du spéléologue explorateur.La météo annonce la neige a 900m,aussi je n'ai pas envie de trop m'attarder.

En attaquant la montée,je peux constater que la Nive est en crue.Ca crache ! ça pulse ! j'èspère que le trou ne sera pas trop arrosé.Quelques instants plus tard,je me retrouve en haut du P 30 pour installer la corde.j'entends nettement des écoulements d'eau plus bas.Le trou devrait etre plus humide aujourd'hui.

Claudine_nov_2008_025Finalement,a l'entrée du méandre sanglant,c'est un peu boueux mais il n'y a pas trop d'eau.Je me retrouve peu après devant le terminus précedent.J'ai confectionné de nouvelles charges qui devraient apporter un gain d'efficacité de l'ordre de 20% a peu près.Effectivement,quatre tirs plus tard,le passage est ouvert.C'est le moment que choisi le perfo pour nous lacher.C'est dommage car il restait un tir de confort a effectuer.J'èspère que la panne n'est pas trop grave,nous aurons encore besoin de ses services .Claudine_nov_2008_027

Olivier part en reconnaissance derrière le méandre.Un ressaut de 5-6m le conduit dans une petite salle.Les premières infos qu'il m'envoie ne sont pas très bonne.C'est bouché!!

La chance va t'elle nous abandonner ? comme elle l'a fait dans biens d'autres trous ?

Claudine_nov_2008_036Heureusement non,du mois pas tout de suite.Quelques secondes plus tard,il envoie un cri de triomphe,ça continue !!

Cerise sur le gateau,il revient au bout d'un moment en nous annonçant qu'il y a du gros derrière.La petite salle se poursuit par un passage étroit mais ponctuel qu'il faudra élargir,mais derrière,c'est un grand vide noir qui se profile.Les cailloux tombent d'une vingtaine de mètres a peu près.Ca ressemble a une grande salle.

Nous ressortons tous de la cavité dans une douce euphorie.J'èspère que nous tenons le bon bout !

Le week end prochain,je reviendrai rendre le méandre plus confortable avec Xabier pendant que certains iront se prélasser sur les plages de sable blanc du fond du Béia.On n'a pas une vie facile,je vous jure !

Olivier D,Laurent,Martial,Xabier,Olivier,Philippe.