Semaine du 7 au 15 novembre 2009 - Stage équipier / chef d’équipe – Lannes en Baretous

 Me voici à Lannes ce samedi 7 novembre au milieu d’une quarantaine de spéléo de toute la France. Parmi nous 22 candidats équipier ou chef d’équipe du spéléo secours, 11 autres candidats au poste de conseiller technique en surface pour gérer les chefs d’équipe lors d’un secours spéléo. Quelques têtes connues autour de moi, dont Christine Gastereguy, Paul Doumenjou, Mathieu Rasse, Sébastien Verlhac et Joël Danflous.

Le reste des participants encadreront cette joyeuse équipe de spéléo hirsute et hétérogène. Seront présents certaines pointures de la fédé :bordel

Dominique BEAU (président du SSF), Bernard TOURTE (cadre commercial chez MTDE), José PREVOT (trésorier adjoint de la fédé), enfin Manu TESSANE (président de la commission professionnelle à la fédé), lui-même candidat chef d’équipe.

Essentiellement des spéléos de base comme vous et moi, mais aussi beaucoup de BE spélélos parmi les stagiaires ce qui m’intimide quelque peu d’un point de vue culture spéléo, technique et confiance en soi.

Le premier jour commence par des révisions techniques très utilisées en secours : palans, balanciers, contrepoids, déviations largables, pose des répartiteurs, tyroliennes, reprise de charge, frein de charge, conversion de position montée/descente et tous les nœuds utiles. Bref, beaucoup de boulot.tests_techniques

4 cavités au programme : Lucuzilo, OX 655, Betxanka et enfin Arphidia pour le barnum final où nous passerons une douzaine d’heures sous terre.

Petite anecdote marrante : je me retrouve chef d’équipe avec deux potes pour assurer le premier contact avec la victime stoppée dans la salle Bizance au fond d’Arphidia à moins 150.

Déjà, se repérer dans une cavité inconnue avec une topo approximative n’est pas évident, mais le plus marrant, c’est qu’on est arrivé dans la salle en question 5 heures avant la victime. J’ai même passé un bilan médical sur son état de santé avant qu’elle n’arrive. Si c’est pas de la prévention ça !

Sinon, très bon hébergement au village de vacances de Lannes en Baretous, une cuisine extrêmement soignée, gîtes en bungalows, j’ai même eu droit à une chambre pour moi tout seul (bénéfice de l’âge ?).le_repos_du_guerrier

Nous avons passé une trentaine d’heures sous terre en temps cumulé, une dizaine d’heures en salle pour des infos théoriques. Le reste se passera en falaise ou dans les arbres pour perfectionner les techniques ardues. moi_dans_la_civi_re

Toutes nos actions étaient surveillées et contrôlées par nos cadres qui étaient là pour nous juger, pour nous jauger en situation d’équipier ou de chef d’équipe à tour de rôle.

Le dernier jour a été consacré au nettoyage et inventaire du matos. Ça a duré plus de 8 heures.jauge_de_hauteur_du_matos

 

 L’avenir dira si j’ai été à la hauteur de ces responsabilités, on verra si le prochain conseiller technique de spéléologie me confiera une équipe dont je serai le chef lors du prochain exercice. À vos ordres chef.partie_du_matos

En tout cas, c’est un stage que je conseille à tout spéléo engagé dans le secours, c’est extrêmement formateur.

Serge