Vendredi 18 décembre 2009 – Singing in the snow

Alexis, Serge

Temps passé dans la neige : 5 h 00

Jusqu’à la veille au soir, nous étions 4 fous, assez fous pour pédaler dans la neige.

Une rando VTT alléchante, mais mouillante et caillante, le genre de plan à deux doigts de se dégonfler.vue_splendide

Finalement, nous nous retrouvons à 2.

Palabres et café, coup d’œil à travers la vitre (il neige) et sur le thermomètre bloqué sur moins 5 degrés dehors, nous tentons une première approche spéléo, objectif la grotte Bidé.

Aux Aldudes, une couche de neige de 2 cm sur la route et 2 bagnoles explosées sur le bord du fossé nous font renoncer. Demi-tour.

Nouvel objectif. Cette fois-ci, on assure. On fera une rando tranquille sur le pic d’ASTATE.

Alexis nous dégotte un petit sentier sympa à 10 mètres derrière chez lui. Nous rejoignons la piste de la discorde (bien connue sur Baigorri) pour franchir le col d’ASTATE. Petite pause casse croûte sous un bloc de poudingue. pause_casse_croute

Il fait froid, il neige, on glisse à chaque pas, on ne voit pas à plus de 100 mètres

sauf à certains moments fugaces où le paysage est alors déchiré, vision absolument magique sous une lumière irréelle. ca_caille

On aperçoit au loin les hêtres squelettiques de la vallée d’URITZATE, recouverts de poudre blanche. Contraste marron et blanc. C’est superbe.hetres

Aucune trace devant nous, mis à part un ou deux animaux ça et là. On retrouve sans trop de difficulté le col d’HARRIETA harietapour redescendre sur URDOS et rejoindre Baigorri par le chemin de l’aller en logeant une route goudronnée sur un petit kilomètre.

Petit thé. Merci pour ces chemins que je ne connaissais. Oui, il en reste.

Serge