Samedi 2 avril 2011

Le sommet de l'Iramendi en boucle depuis Ezterenzubi

 

Beau temps venté, 6 personnes

Participants: Nathalie, Isabelle, Alexis, Claudine, Claudine, Claire
P4020097P4020094

Départ tardif pour un sommet proche: 9h30 ! Depuis des lustres on ne s'était pas levés si tard à Leize mendi, pour une rando. Il faut aussi prendre du temps parfois pour profiter pleinement de celui qui passe. Mais le sommet prévu (et atteint) n'est pas pour autant à négliger, car il possède plein d'atouts et de ressources.

D'abord, il se mérite ! Même si proche, il faut 700 m de dénivelé assez direct au départ d'Ezterenzubi. Il peut aussi être atteint par sa crête nord agrémentée de quelques pas rocheux sympathiques surplombant la gorge profonde de la Nive de Béhérobie.

Ensuite, l'itinéraire suivi est varié, par les bois qui longent les cours d'eau, les landes à ajoncs et bruyères, les hêtraies et les estives.

On y a trouvé le cortège floristique printanier adéquat sur des formations géologiques du secondaire, notamment les poudingues aux galets arrondis : scilles, euphorbes, en terrains acides, ou hellébores et hépathiques à trois lobes, côté calcaire de la crête de Garateme, mais aussi oxalys, lathrées clandestines, et, plus haut, erythrones dent de chien en sous-bois clairs, jonquilles (en fait narcissum bulbocodium) sur les landes.

Enfin, quelques bordes peuvent servir de refuges en cas de mauvais temps.

Bref, après être passé devant une petite décharge bien rangée..., on a trouvé que du bonheur sur cette crête que nous avons suivie aussi côté forêt d'Orion pour redescendre lentement, dépassés par les chevaux pressés par un petit (futur ?) paysan pilotant leur troupe.

Claire