4 décembre 2011

Ce jour-là, l'Okabe était notre plan B. D'où mon titre:

Okabe ?

Oh! cas B

Au cas où vous n'auriez pas compris, je viens de faire une figure de style, pas top :( je vous l'accorde mais c'est un holorime tout de même !, aolrs j'assume.

Bref, nous partîmes tard ce jour-là, plus près du midi que de l'aube et dans le brouillard. Nous avons préféré assurer l'heure du pique nique au sommet en prenant le GR qui monte à l'Okabe: en réalité tout ce qui a de plus paumatoire compte tenu de la chauve nature du sommet. Ceux qui n'ont jamais rebroussé chemin là haut en cas de vent et de brouillard et de neige ne sont pas là pour me contredire.

Mais comme on ne s'est pas perdues à l'aller, on a coupé au retour à travers bois et le nez au vent.

Belle randonnée classique dont on ne se lasse pas !

Claire, avec Isabelle et Mado