Après avoir retrouvé l'entrée ou plutôt la deuxième entrée mais non pénétrable de ce gouffre situé sur St Engrâce dans le bois de Soudet,me voilà aujourd'hui en compagnie de Gilen afin d'effectuer une descente pour évaluer les travaux nécéssaires à la reprise de cette cavité.

La première difficulté consiste malgré l'aide du GPS à retrouver une seconde fois cette entrée.Le bois est très pentu,rappelant par certains côtés la forêt d'Orion et le cheminement est malaisé.

Nous y arrivons au bout de 15 minutes.La véritable entrée est 15 mètres au dessus.P9220290

 

Une belle et grande entrée.

La topo nous donne un P 35 au départ.P9220271

 

J'essaye de trouver des spits,mais ceux existants sont en mauvais état.P9220269

 

Heureusement,j'ai pris le perfo avec moi et je peux ainsi refaire l'équipement du puits.

Je fractionne une dizaine de mètres avant le fond et j'atterris sur deux énormes troncs plantés en plein milieu de la faille.Gilen me rejoint et j'équipe la suite pour descendre un peu plus dans la faille.

J'ai prévu une 48m pour descendre ce puits,mais la corde est un peu trop courteP9220268.Heureusement,une pente terreuse nous permet d'acceder à la salle plus bas.Le descriptif du gouffre est exact et nous arrivons dans cette salle encombrée de blocs.J'arrive en passant par dessous d'énormes blocs à rejoindre le point bas de la salle.La fracture se pince et il n'y a pas de suite.

La suite est une quinzaine de mètres plus haut.P9220274

 

C'est une galerie d'une dizaine de mètres qui se termine par un passage très étroit.J'aime pas les passages très étroits ! c'est donc Gilen qui s'y enquille.Si ça continue tranquille après,je passerai.

J'attend donc le verdict de Gilen qui m'annonce que la suite est un puits ou plutôt une faille très étroite.P9220277

 

Bon,basta ! je reviendrais avec les arguments nécéssaires à ce genre de difficulté ! je pense que 5 ou 6 tirs devraient suffire.Après,normalement ,c'est plus large.Les spéléos qui sont descendus,ne devaient pas être bien épais quand même ! il faut dire aussi qu'ils étaient en première,ça motive un peu plus pour s'enquiller dans des endroits infames !

On remonte tranquille.Gilen dont c'était la reprise n'aura pas trop souffert.

Je profite en déséquipant de planter un deuxième spit en tête de puits pour les expés futures.

Pour rejoindre la route,nous décidons d'adopter la technique du tout droit dans la pente.Mauvaise technique,la pente est trop raide,en tout cas pour moi ! j'opte finalement pour le travers,solution quand même moins fatiguante.

Au final,nous n'avons pas été au fond comme je le souhaitais,mais cette première descente m'a permis de voir ce qu'il y avait à faire afin d'envisager de reprendre sérieusement le terminus de ce gouffre.Maintenant,il va falloir trouver des volontaires ! 

 

Gilen,PhilippeBS 108 001

 

PS : une question me taraude l'esprit,pourquoi avoir nommé ce gouffre,gouffre des billes ? à cause des goutellettes en suspension sur les parois ressemblant à des billes ? autre chose ? si parmi les dizaines de milliers ( au minimum ) de lecteurs de ce blog,quelqu'un à la réponse,je suis preneur.