Participants : Stan, Melissa, JC, Gilen

L’objectif de la journée était simple, équiper le SC3 dans le but de faire la traversée SC3 – la Verna dans 15 jours.

Le plan est de monter en ski, avec tout le matos. Le CDS a négocié avec la station 4 forfaits pour nous simplifier la tâche. Mélissa n’ayant jamais skié et JC ne maîtrisant pas super en surf, Stan et moi nous chargerons des clés de portages avec deux kit chacun et les pelles, alors que les autres ne prendrons qu’un kit chacun.

P2011042

Arrivé vers 8 h 30 à la station pour louer le matos de ski pour Mélissa, on se rend très vite compte que ça ne va pas le faire… Trop de vent, le télésiège montant au boulevard des Pyrénées ne tournera pas… Et en tire-fesse, ça promet d’être la grosse galère pour les deux autres. Stan, qui a ses entrées à la station va se renseigner… Au final, il nous négocie un super plan du tonnerre !!! Quelqu’un de la station va nous monter les sacs et une personne en motoneige tandis que les autres monteront en tire-fesse. A l’unanimité, on décide que Mélissa en profitera pour faire son baptême de motoneige.

P2011050

La neige est pourrie, que de la glace… JC galère pas mal en surf vu que ça fait des années qu’il n’en a pas chaussé !! Le plus drôle est le regard des gens qui nous voient passer, habiller en combi spéléo, casque et baudar, avec les masques, cagoules et les godasses de ski.

P2011048

L’arrivée au premier télésiège se passe sans encombre, mais pas sans gamelles pour JC. C’est après que les choses se corsent : il faut prendre le tire fesse.

P2011053

Je fais déjà mon boulet et je me loupe le tire-fesse… Je suis bon pour remonter une vingtaine de mètres à pied avec les skis sur l’épaule. Mais JC nous fait mieux. Il déchausse pour arriver à pied au tire-fesse et dévale la piste rouge en travers, sur le dos, avant de s’arrêter quasiment dans les filets. Confirmation, c’est gelé !!! Après s’être taillé des marches, avoir reglissé jusqu’au filet, il arrive enfin jusqu’au tire-fesse…

 

P2011055

 Arrivé en haut du tire-fesse, mauvaise surprise pour Stan et moi… JC n’a pas réussit à arriver en haut… Stan décide donc d’aller rejoindre Mélissa a l’entrée du trou, pendant que je vais attendre JC  à l’abri du vent dans la cabane du perchman. Après deux tentatives, JC arrive enfin et nous pouvons rejoindre les autres.

Stan en a profité pour nous tailler des marches jusqu’au trou ainsi que pour nettoyer l’entrée. Nous passons en mode spéléo, en planquant tout notre matos de ski sous une bâche, en cas de neige…

P2011057

Mélissa équipe toute la première partie. Nous suivons avec un kit chacun chargé ras la gueule, et deux kits pour Stan. Ca lui fera la caisse. Les puits déroulent bien dans l’ensemble, avec un magnifique P45, le puits de la nuit. Mélissa est un peu perturbé par les broches en place… Même pour des fractios de conforts, c’est un peu limite parfois…

P2011059

Un peu avant le Beffroi, Mélissa laisse la place à Stan et il enchaîne l’équipement. Le Beffroi n’est  pas un P91 en définitive, mais bel et bien un méandre de 91 m de haut. Nous descendons de banquette en banquette. A cet endroit là, nous espérons avoir un peu de chance… Le CDS n’ayant pas de C100 comme indiqué sur la fiche d’équipement, nous nous retrouvons avec deux C50… Et bien sûr, la loi de l’emmerdement maximal… On se retrouve avec un passage de nœud à deux mètres du sol… Tant pis, ça ajoutera du charme à la prochaine traversée !!!

Arrivé sur une banquette avec un Y très grand, Stan est catégorique : « on est au dessus du Liberty Bel ». Et la corde qu’il reste ? « Une erreur dans la fiche d’équipement ! ».

Stan ne voulant pas aller au fond du Liberty Bel, c’est moi qui m’y colle… CA MOUILLE beaucoup et… ô surprise, y’a encore des broches en bas… Ce n’est pas le Liberty Bel ! Et bien sûr, je n’ai aucun mousqueton pour équiper la suite. Je me cale donc en sureté, le plus à l’abri de la flotte le temps que les autres changent la corde (« ah ben non, ce n’était pas une erreur sur la fiche d’équipement !! ») et me rejoignent pour équiper la suite… Le pendule est loin d’être facile !!! Et surtout, ça mouille toujours !!!

P2011065

Un peu plus bas, ça ne laisse pas de doute, c’est bien le Liberty Bel… Deux grosses banquettes, un énorme Y et un petit passage qui s’élargit sur un P54 plein vide… JC et Stan ne sont toujours pas motivés. On y va avec Mélissa, moi pour voir à quoi ça ressemble, elle pour pouvoir ajouter un -350 sur sa liste de courses. Et franchement, ce puits vaut le détour !!

Juste le temps de remonter ce puits, de manger un bout et nous entamons la remontée… Nous sommes trempe donc on ne s’attarde pas…

La remontée se passe sans encombre. Par contre, à la sortie, le froid nous saisit rapidement. Quelqu’un nous a laissé des bières… Mais vu le froid, on aurait préféré un bon chocolat chaud. Après enquête, on apprendra que c’était Cédric qui avait eu cette bonne intention !!

Vu le vent dehors, on ne s’attarde pas. Stan et Mélissa partent devant, Mélissa ne sachant pas skier… le temps que je recharge tout sur ma clé de portage.

P2011060

Au bout de 50m, après plusieurs gamelles, Mélissa renonce et continue à pied, la neige étant vraiment verglacée et pourrie. Désolé pour elle, on n’ose pas renoncer à nos skis… On attend Mélissa assez souvent, pour ne pas la planter seule… Une heure et demie après, nous arrivons enfin à la station,  sous l’œil étonné des derniers touristes qui traînent dans les bars…

Au final, combiner ski et spéléo, c’est bien sympa !!! Et un bien joli trou d’envergure ! Le SC3 est maintenant équipé, il n’y a plus qu’à faire cette fameuse traversée !!! Suite au prochain épisode !!

Gilen