Sortie Canyon du 16 juin 2013 à Harzubia

Participants : Serge, Fred, Iban, Jean-Marie, Jean Philippe, Gilen

L’année dernière, une équipe du Leize Mendi était allé faire ce canyon en août. Le retour qu’ils nous en avaient fait était que le canyon était magnifique, même s’ils n’avaient pas eu d’eau… Il faut donc que nous retournions voir ce canyon en eau.

Cette année, la météo n’a pas été du tout de notre coté pour le canyon. L’avantage, c’est que du coup, tous les canyons sont en eau en ce moment ! Les prévisions météo n’arrêtent pas de changer, nous promettant alternativement du grand soleil, des orages ou de la pluie… Au final, ce qui nous attend, c’est le brouillard et un peu de froid… On n’est pourtant pas sur les Arbailles.

P6150153

Malgré un programme alléchant, nous n’arrivons toujours pas à motiver les filles du club !! Décidément faudra que Philippe nous donne sa technique !! C’est donc entre gars, encore une fois, qu’on va se faire ce petit canyon. Nous avons un nouvel adhérent parmi nous, Jean-Marie, fraîchement inscrit au club. Il a déjà fait du canyon en Martinique (ou Réunion ?? je sais plus… Mais dans des coins où l’eau est bleu turquoise, l’eau est chaude, les verticales sont vertigineuses et où les filles viennent faire du canyon)… Les canyons de Soule, glissant, sombres avec l’eau marron ou verte, ça va lui changer !!!

On laisse une voiture en bas du canyon. On en profite pour aller voir le niveau d’eau à la dernière cascade. Y’a de l’eau, ça risque d’être un peu sportif ! Mais la fin du canyon est magnifique, ça promet !

On croise l’équipe de Gérard Mingo et des Biagos. Ils vont faire le même canyon avec des amis à eux. Quand on vous dit que le Leize Mendi est un club actif ! 30 membres et un tiers dans ce canyon ce samedi!

On monte à l’entrée du canyon. Le début du canyon n’est pas super. Une rivière encaissée… Ceux qui n’ont jamais fait ce canyon commence à se poser des questions… Ce canyon est-il vraiment si beau que ça ?

P6150086

Arrivé à la première cascade, le canyon s’encaisse et ça commence à devenir bien sympa. Serge se met à l’équipement pour nous remettre en tête les différentes techniques. Mais dès le premier rappel, on voit que ça arrose… Serge se coince le pied dans une faille et, avec la gerbe d’eau qui lui tombe dessus, difficile de s’en sortir… Jean-Marie nous fait la même… Y’a vraiment du bouillon.

P6150095

Le rappel suivant est lui aussi un peu technique… Du gros bouillon en rive gauche, un arbre en plein milieu… Il faut impérativement descendre sur l’arbre et ne pas aller dans le bouillon… Jean-Marie glisse du mauvais coté et se fait un peu peur… Nous aussi du coup… A partir de là, on équipera tout en débrayable… Le temps que Serge nous remontre tout ça, que Fred nous montre d’autres techniques et Iban, Jean Philippe et moi continuons tout l’équipement jusqu’au bout.

P6150096  P6150124  P6150136

Un peu plus loin, on croise bambi qui, à priori, n’a ni appris à voler, ni à nager…  De temps en temps, on voit l’équipe suivante pointer le bout de son nez, à un rappel ou deux de nous… Mais au final, ils ne nous rattraperons pas.

P6150128  P6150129

Comme il nous manque notre deuxième Fred pour nous donner le top pour manger, c’est au final Serge qui craque (la sagesse… ) et qui commence à manger un bout en nous attendant. On voit bien que Fred n’est pas là car il est bien plus de midi quand on se décide à manger ! Jean-Phillipe nous fait goûter des tranches de bœufs séchés au piment, venant tout droit d’Afrique du Sud… Vu comme ça arrache, on se demande si ce n’est pas l’inverse, des tranches de piments au bœuf…

 Les rappels sont sympas, avec très souvent des mains courantes, des enchaînements de rappels, vire et mains courantes. Bien sympa pour bouffer un peu d’équipement en technique rappelable.

Sur un passage un peu technique qui enchaîne main courante, rappel, vire, main courante et rappel, tout le monde s’échappe et on se retrouve à l’arrière, avec Fred, avec 4 kits pour deux… Ah, l’ingratitude des coéquipiers… Je ressens ce que ressentais Alexis dans certains canyon, quand on s’échappait en le laissant avec 3 kits pour tout déséquiper… En même temps, vu qu’on a toute les cordes, on se doute bien qu’ils vont finir par nous attendre !!! On envisage même de prendre une échappatoire et de les laisser en vrac, sans corde, juste pour voir leur réaction !!

P6150130 P6150133

On arrive à la partie basse qui s’encaisse un peu plus. A partir de là, plus d’échappatoire. Mais on a droit à un rayon de soleil discret !! Dans cette partie, les petits toboggans et petits sauts semblent s’enchaîner mais, malheureusement, l’eau est un peu marron et pas très claire… Difficile d’apprécier la profondeur avant de se lancer…

Le canyon est bien sympa, avec pas mal de parties creusées avec plafond… La partie finale est magnifique, avec enchainement d’une C6, C8 et C9, bien étroit et avec l’arche finale pour finir. Partie assez technique à équiper aussi. Fred en profite pour nous montrer la théorie de l’équipement de mains courantes rappelables avec point intermédiaires et les dev largables… En fait, les trucs dont on ne se sert strictement jamais et dont on ne se souvient plus le jour où c’est indispensable !!

P6150141   P6150145

Une fois changé aux voitures, on redescend jusqu’à Tardets pour se prendre une bière bien méritée… Iban et moi, qui devions aller à Betxanka le lendemain, sentons le plan foireux… Impossible de joindre Philippe et nous n’avons pas les cordes ici… Ca sent vraiment le quiproquo… On verra dimanche…

Au final, une bonne petite journée où on a bien manipulé de la corde, un canyon bien sympathique, à refaire avec encore plus d’eau (sur le guide topo, ils parlent d’un rouleau d’eau magnifique dans une cascade avec un débit suffisant… On ne l’a pas vu… A refaire du coup !!)

Gilen

 P6150160

P6150167

P6150122