Sortie du 1er juin janvier 2014

Participants : Li, Fred, Gilen, des vaches, des brebis, des cochons, des chiens, des musaraignes...

La dernière fois, en faisant Harpéa Sup, nous avions vu de loin un ravin rive droite qui semblait pas trop mal, avec des bons enchainements de cascades... Il semblait bien prometteur. Seule Virginie ne comprenait pas notre enthousiasme.

Ce dimanche, vu la météo, nous ne sommes pas beaucoup de volontaires pour aller ouvrir ce ravin magnifique. Il n'y a que Li et moi pour accompagner Fred dans ses envies de trouver des affluents d'Harpea pour qu'il devienne un canyon majeur des Pyrénées.

P6013251

Serge passe bien faire un tour au club, mais juste prendre le café. Pas fou le Serge, il commence à connaître nos délires !!

Et c'est parti en direction du ravin d'Apalimalda. Comme on est confiant, on a prévu de faire une navette. En gros, on enchaîne le ravin d'Apalimalda, Harpea Sup et Harpea. Plus de 600m de dénivelé... En montant au source de la Nive, on commence à déchanter... Il y a énormément d'eau... Harpea risque de ne pas passer. On oublie la navette et on continue avec une seule voiture. On ne fera que Apalimalda et on remontera.

P6013252

Plus on monte et plus la météo est pourrie... Gros brouillard, on ne voit pas à 10 mètres... Du coup, dur dur de trouver le départ du ravin. Fred ne veut pas laisser sa voiture au niveau du cayolar, à causes des vaches, des cochons et des chiens. Du coup, il nous rallonge tout ça en se garant le plus loin possible du départ. En même temps, la météo est tellement bonne, le paysage sous le brouillard tellement magnifique, la température hivernale tellement douce que faire un peu plus de marche ne nous dérange pas tant que ça.

P6013254

Une fois entré dans le ravin, on se rend compte qu'il semble y avoir pas mal d'eau. Tant mieux, ça sera intéressant. Les premières cascades peuvent se shunter facilement sans corde, mais on en met une pour commencer à expliquer à Li les différentes manips sur le huit. Au final, poser la corde n'était peut être pas du luxe, ça glisse énormément.

P6013258

Un peu plus bas, le ruisseau semble s'encaisser... On se dit qu'on tient peut être le bon bout. Un rappel sur un arbre plus bas, et bien non, toujours pas de cascades franches...

P6013262

On continue à descendre, la plupart du temps en passant à côté du ruisseau... Ah, enfin une casc.. ah ben non... Ah si !!! Fred part devant, il veut se faire plaisir et monte un joli rappel dévié. Je descends le premier. Pour le coup, on a fait un noeud d'patate, vu le risque de noyade sous l'ENORME vasque qui nous attend en bas... La corde ne va pas en bas, mais en même tems, je sens le coincement venir lors du rappel... Plein de dalles verticales et autant de piège à corde... Et c'est donc parti pour une petite remontée sur corde (bon, ok, y'avait 3 m, avec prise de partout... mais ça fait chier de sortir la poignée !!) pour aller chercher un autre arbre...

P6013268

Après un petit débat sur les longes pyrénéennes et les différents amarrages sur arbre, ainsi que les débrayables sur cravate sur arbre, la descente reprend de plus belle. On trouve au fur et à mesure quelques affluents en rive gauche... On les regarde avec envie, ils paraissent plus intéressant que notre ravin sans vrai cascade...

P6013269

Après plusieurs descentes de cascadelles sur prises glissantes, arbres pourris et blocs instables, on espère trouver l'enchainement de cascades repéré à la sortie de la forêt... Un petit rayon de soleil sur le dernier petit rappel où Fred et Li me feront des jolis triples axels sur caillou glissant... On mange un bout avant d'attaquer le vif du sujet, l'enchaînement de cascades à la sortie de la forêt...

P6013270

Manque de bol, point de cascades... Juste des petits ressauts d'un mètre ou deux, suffisant pour rendre l'eau écumeuse et donner l'impression, de loin, d'avoir affaire à des jolies cascades... Grosse déception. On shunte le passage et on va voir un peu plus loin... On voit Harpea en bas, et aucune cascade à l'horizon... Le temps se couvre à nouveau, avec encore du brouillard... Ne parlons même plus de soleil... On décide de suivre une petite sente de brebis pour essayer de remonter.

P6013273

P6016083

A ce moment là, sur pente herbeuse, avec une herbe bien longue et bien grasse, on se dit qu'on aurait mieux fait de prendre les crampons et le piolet. La pente est raide et Fred tire un peu la langue... Il n'aime pas trop mon itinéraire tout droit dans la pente pour rejoindre les clotures barbelées que l'on voit en haut... Li et Fred préfèrent suivre une sente, quitte à rallonger...

P6013285

P6016087

On retrouve enfin le cayolar, avec un joli Patou qui essaye de nous impressionner... Les cochons sont toujours là et le berger bataille avec ses chiens pour réunir le troupeau (bon, faut pas le dire, mais c'est nous qui avons partagé le troupeau en deux le matin en essayant de le contourner...)

De retour à la voiture, une bière vite fait et on rentre rapidement... La température en ce mois de janvier n'incite pas à s'attarder...

Au final, un ravin à marquer rayer d'une croix... pas grand intérêt...

Gilen

P6013289

P6013292

P6013301

P6013308