Castet - Vallée d'Ossau

  • Conformément à la recommandation du CDS, aucune photo ne circule sur le déroulement des opérations de secours.

Cette année nous ne savions pas où devait se dérouler l’exercice, c’est donc samedi au petit matin que nous recevons un coup de téléphone de Jérôme Labat, rendez-vous à 10 h 00 à Castet pour le trinôme Alexis – Gilen – Serge et rendez-vous à 11 h 00 pour le trinôme Virginie – Iban – Eric.

Le monôme Stéphane, quant à lui, se rendra sur place en soirée.

Bien entendu, le temps passe à dire bonjour à tout le monde, et on finit par casser la croûte et petit café, tranquille au soleil.

La cavité, le Mailh, est peu profonde, la victime (José) est immobilisée vers moins 200 ou un truc comme ça.

Alexis, Gilen et Iban sont chefs d’équipe.

Nous avons quasiment les trois quarts de la cavité à équiper, 7 ou 8 puits pour l’ensemble des chefs d’équipe Leize Mendi.

On s’engouffre vers 20 heures, après quasi 40 minutes de route et piste puis 30 mn de marche dans une très belle vallée. Je suis dans l’équipe de Gilen, je prends mon poste.

Je ne rends compte que de mon atelier (P44 assez étroit) car je n’ai pas pu circuler plus en aval à cause de l’étroitesse des lieux, du travail à faire et de mes 4 équipiers qui ne savaient pas trop gérer ce genre d’atelier.

Une fois la plupart des sauveteurs remontés, notre équipe s’affaire, je réquisitionne Régis au passage, il m’a grandement aidé à sortir la civière d’une tête de puits assez étroite malgré le tir de Paul quelques heures avant.

Nous sortons à la nuit noire, nous découvrons Stéphane qui tenait le PC de sortie de trou, mais le jour pointe son nez vers 6 heures, juste quand on arrive au PC, où il reste un peu de garbure, mais plus de tente pour nous reposer.

Nous rentrons chez nous en mode « pilote automatique », tous les yeux pas tout à fait en face de tous les trous, mais bon, on arrive à bon port après une nuit blanche.

Bel exercice, où, encore une fois, Leize Mendi a apporté sa pierre à l’édifice.

A vos commentaires pour enrichir ce compte rendu…

Serge