10/10/15

Participants : Fred A., Gilen, Andoni et Virginie

Nous sommes quatre aujourd’hui à nous élancer dans le Défilé de l’Aidy ou canyon de l’Arpet, situé sous la Pierre Saint-Martin dans la splendide forêt d’Issaux. Une petite marche de 3 km avant d’entrer dans le canyon permet d’oublier que la température n’atteint que 8 degrés. Ça sent l’hiver qui s’annonce !! Première chose que nous avions regardé en passant devant l’entrée du canyon était de voir s’il y avait de l’eau ou pas. Car 100 m avant la fin du canyon, la présence d’une résurgence qui peut cracher énormément peut compliquer la fin de la descente et contraindre à prendre l’échappatoire. Mais c’est bon, il n’y a pas d’eau dans la partie supérieure ce qui présage que nous pourrons faire ce défilé dans sa totalité.

PA101610    DSCF2150
En rentrant dans le canyon nous sommes accueillis par une sangsue et des vers goriens (des vers parasites inoffensifs pour l’homme heureusement). Hum ! Sympa !! On avait lu présence de salamandres et d’Euproctes !! C’est quand même plus sympa ! Nous nous disons qu’il ne faudra pas trop trainer dans ces petites vasques croupies et éviter de trop lécher l’objectif de l’appareil photo.

DSCF2141    DSCF2193
Ce canyon est vraiment étonnant. Ce n’est qu’une succession de défilés super étroits. Par moments, nous pouvons toucher les deux parois simultanément !!

DSCF2147    DSCF2156

DSCF2172    DSCF2194

C’est Andoni et moi qui équipons quasiment tout, avec les conseils avisés de Fred et de Gilen. Les nombreux arbres qui jalonnent notre parcours et la roche hyper glissante (plus qu’en Soule c’est pour dire !!!) nous ralentissent beaucoup.
On arrive enfin à la grotte où cette fameuse résurgence se trouve. Le porche d’entrée est immense et magnifique. Pas d’eau qui sort de la grotte, ce qui est bon signe pour la suite.
Nous entrons dans la grotte avec une frontale pour 4. Et oui, seul Fred a pensé à prendre une lampe !! Nous nous arrêtons vite sur un trou d’eau. On entend dans le fond comme une cascade, le bruit est impressionnant. Une fois sortis nous repartons dans le canyon et arrivons cette fois-ci dans la partie aquatique. Une première vasque nous accueille. L’eau est turquoise mais la température glaciale. Elle doit faire entre 6 et 8°C. Une horreur. On n’y traine pas. Le seul avantage c’est que l’eau froide va nous nettoyer de l’eau croupie dans laquelle nous sommes descendus avant et on se dit qu’au moins si nous avons des miasmes sur nous ils crèveront !! Fred regrette ses gants en néoprène qu’il trimballe gaiement dans son bidon !!
Heureusement, cette partie est courte, juste 4-5 vasques avant de sortir.

DSCF2197    PA101622
Nous rentrons à la voiture à 16h. Nous avons quand même mis 4 h pour descendre ce canyon annoncé en 2h30 !! Sur ce coup-là on a fait fort !!On se rassure en se disant que c’est la quantité d’arbres présents qui nous a ralentis. Ou le fait que c’est Andoni et moi qui avons équipé. Mais bon au moins on a profité du paysage splendide de ce petit canyon !


Virginie