P1010120Retour ou plutôt découverte pour nous tous de ce gouffre majeur du massif des Arbailles curieusement négligé depuis 36 ans.

J'étais venu ces derniers jours arranger le passage menant au P 30 et aujourd'hui,Laurent et Iban m'accompagnent pour refaire l'équipement et jeter un oeil à l'étroiture de - 57 afin de juger du travail à effectuer.

Je ne sais pas si celà est du au changement de local,toujours est il que,arrivés la haut,nous nous rendons compte que le perfo,la trousse à spits ainsi que les spits sont restés en bas.Zut !!,nous allons être obligés de changer de programme !

Heureusement,Iban a sa trousse à spits et deux ou trois spits,nous verrons bien.

Nous decidons de descendre sur les amarrages existants,de toute façon,nous n'avons pas trop le choix.

Laurent se colle à l'équipement.Le petit puits d'entrée est vite descendu,le méandre d'entrée avalé et nous nous retrouvons rapidement en haut du P 30.Ici,les choses se corsent.L'équipement en place est dans un état plus que mauvais.Des sortes de plaquettes qui à l'origine devaient ressembler à quelque chose sont en place mais n'incitent pas à poser des mousquetons dessus.Elles sont de plus mal placées,il faut une clé allen pour les enlever,bref,une horreur.Dire qu'il y a eu un stage EFS ici dans les années 80,pas brillant !

Laurent descend quand même sur cet équipement précaire et je m'apprête à le suivre mais en me rapprochant de la plaquette du plein pot,je fais une brève marche arrière et préfere laisser Iban planter un spit,on ne sait jamais.

Une fois l'équipement sécurisé,nous pouvons descendre tranquille dans le puits qui s'évase rapidement.On prend pied sur une vaste coulée de calcite qui mène vers la suite.Il s'agit d'un boyau descendant très étroit et bien evidemment,les mêmes "plarouilles" ( contraction de plaquettes et de rouille ) sont en place.L'étroitesse du boyau ainsi que la qualité de l'équipement font reculer les plus téméraires.Je ne me compte pas dans cette catégorie mais plutot dans celle des "aménageurs de fissure "et vu l'endroit sans mon matériel,pas question d'aller faire le guignol là dedans!

Nous remontons du coup en profitant de la beauté du P 30 et cerise sur le gateau,un ciel bleu limpide et une température du mois d'Aout nous acceuillent en surface.Quel bel endroit !

Laurent,Iban,Philippe