Errekaltia

05/05/2016

Participants : Fred, A., Luc, Philippe L., Jean-Philippe, Iban et Virginie

 

Par une chaude journée de mai où le thermomètre n’hésite pas à afficher un superbe 26°C, l’idée de se mettre au frais dans un canyon n’est pas du tout aberrante. Nous décidons de faire le canyon d’Errekaltia, canyon vertical, petit frère d’Althagneta tout proche. Le rendez-vous est donné à 10h au parking de Kakoueta.

La descente depuis la piste pour rejoindre l’entrée du canyon est courte et heureusement car nous chauffons dans nos néoprènes ! Peu d’eau coule dans le canyon, juste assez pour se rafraichir. Aujourd’hui, Fred et Iban ont décidé de profiter à fond de ce jour chômé et ont décrété qu’ils ne toucheraient pas une corde. Ils joueraient seulement les reporters du jour et ne prendront que des photos des 4 « professionnel »s de la journée, à savoir Jean-Philippe, Philippe, Luc et moi-même. Nous attaquons donc ce canyon sous un ciel vierge de tout nuage. Les cascades s’enchainent et nous avançons à un bon rythme, chacun de nous ayant une corde. Le passage le plus beau est l’enchainement des cascades de 14 et 27 m. Pour cette dernière d’ailleurs, Iban et Fred décident de poser leurs appareils photos pour gérer de la meilleure façon le vilain frottement que pourrait subir la corde. Iban qui descend en dernier se fait débrayer du bas par Fred qui est tout content de mettre en pratique ce genre de manip.

Luc, qui équipe pour la première fois, se débrouille comme un chef grâce aux explications de Fred et Iban.

Une fois arrivés au bas du canyon, nous décidons de nous restaurer. Il est quand même 15h !! C’est le ventre plein que nous arrivons à la fin de la passerelle touristique. Comme aucun de nous ne connaît la grotte de kakoueta, nous décidons d’aller y faire un tour. Nous y rentrons avec 4 frontales pour 6 ! Une fois arrivés à l’endroit où la terre ferme s’arrête, nous nous jetons à l’eau. Argh, la bonne idée !! L’eau doit être à 4°, c’est horrible ! Et surtout long avant d’arriver au siphon. D’ailleurs, nous décidons de faire demi-tour avant d’y arriver vu que nous ne sentons plus nos mains !! Nous sortons de la grotte sous l’œil médusé des touristes.

Avec ce beau temps et ce long week-end autant vous dire que la passerelle est pleine à craquer et c’est avec plaisir que nous arrivons à la fin. Enfin la presque fin. Car la petite montée qui permet d’arriver au lac ne nous fait guère envie. Iban se demande s’il n’est pas préférable de rentrer par la rivière. Fred, dit qu’il l’a déjà fait mails il y a longtemps et qu’il ne se rappelle plus trop comment ça se termine. Il lui semble qu’il faille un peu nager mais il n’en est pas sûr. Donc, nous décidons de tenter la rivière pour s’éviter la côte.

En fait, même si au départ c’est très sympa car la rivière s’encaisse et forme un mini défilé, nous déchantons très vite. Nous perdons pied et devons nager un bon 500 mètres avec un léger contre-courant dans une eau relativement froide !! Au bout de 3 min nous ne sentons plus nos mains, sauf Philippe qui a eu la bonne idée de mettre ses gants néoprène. Bien sûr, Iban se fait conspuer par tout le monde avec sa super idée !! En même temps on rigole bien car pour s’économiser une petite pente et bien on se retrouve à devoir se taper cette nage forcée !! Première et dernière fois bien sûr !! On arrive enfin au bout et sortons du lac. Dernière petite montée raide et retour à la voiture. Petite bière à Tardets et voilà la journée est finie !!

Virginie

P5050296p

P5050309p

P5050322p

P5050333p

P5050335p