Prospection spéléo du vendredi 16 novembre 2018

Participants: Philippe A, Valérie, Alexis

Cette fois-ci, nous sommes 3 pour faire l'explo de ce fameux trou situé sur le flanc de l'Errozate. Et en plus on va pouvoir le descendre, j'ai pu le repérer la veille et le pointer au gps tant qu'à faire. M. Brouillard nous a quitté et tant mieux.

On laisse la voiture en contrebas du sommet vers 1270m pour progresser sur l'arête NO. Il m'a semblé la veille, que l'approche serait plus simple et moins longue étant donné que le trou est à 1080m. On le trouve assez rapidement, je commence à spiter, Valérie m'assiste alors que Philippe part pointer un trou sur mes indications (pas très bonnes manifestement ...). Il revient une 1/2 heure plus tard après avoir quasiment gagné le sommet mais sans avoir trouvé le trou. J'avais repéré de loin ce trou en redescendant l'arête NO. De notre côté, ça n'avance pas bien vite étant donné qu'on a oublié les mèches de 12 pour le perfo (et oui ce n'est pas que moi qui suis en cause, on est une équipe, et c'est moi qui écrit le CR !). Donc 4 spits plus tard (même assez tard, Philippe est affamé), on descend le puits d'entrée d'environ 20m de profondeur, de belles proportions et avec des parois caractéristiques de la brèche rose du Cénomanien (crétacé sup). En fait c'est quand même du calcaire mais qui s'apparente à un poudingue avec des reflets roses. Si vous ne me croyez pas, allez voir le site infoterre et allez vérifier sur place !

En bas du puits, une pente terreuse aboutit à un éboulis. On y dégage quelques blocs, on sauve en même temps (ou pas ...) un jolie crapounet (dixit Valérie). Cette dernière s'insinue dans une vilaine étroiture en haut d'un R2. En bas c'est bien bouché, dommage.

On remonte puis on mange (Philippe est soulagé, il a frôlé l'hypoglycémie). Et après on va essayer de trouver le trou de l'autre côté de l'arête. On y est assez vite mais en fait, pas de trou, une bonne illusion d'optique !

Sur le retour, on prospecte dans l'arête. Puis une petite bière à la voiture au soleil (les fondamentaux tout de même !)

Mais il faudra revenir, en haut du gouffre du Crapounet, il y a aussi une grotte difficile d'accès (main courante à poser, et sans perfo, c'est long!)

Alexis

c'est là que ça se passe

le trou de loin

yes, ça continue !

ben en fait non ...

Valérie qui remonte

là c'est Philippe

le gouffre derrière les gens, et la grotte à explorer !

Valérie en pleine prospection, à donf