Le rendez-vous fort matinal de 7h30 au local, pour les adhérents de la côte, a été récompensé par un café très bien venu.

La section canyon du club n’est pas encore tentée par le « Ice Canyon » on reste modeste, pour ce premier décembre nous étions sur du « Hotz Canyon ».

Haraska est un ravin sur les flancs du pic des Escaliers qui se jette  sur le ruisseau d’Ilhunatzeko erreka, partie haute du Laurhibar : tout cela pour dire que ce samedi, pas de soleil, un petit crachin et une température de 6°, cela pelé dur à Mendive.

Le groupe « Même Pas Peur », face à ces éléments défavorables, s’est lancé à partir de 10h dans la descente de ce ravin très dernièrement rééquipé par Iban et Fred ce printemps. Sur le topo de Javier Iturritxa le programme indiqué 12 rappels et un canyon peu aquatique.

DSCF0598    DSCF0603

Avant de descendre, une marche d’approche de 40’ par  « una loma oeste » dixit le topo, nous a vite fait comprendre qu’il s’agissait d’un « pattar », comme on dit sur la côte, ou d’un mur raide à gravir : il faisait bien moins froid au moment d’enfiler nos néoprènes.

DSCF0604    DSCF0606

 DSCF0618   

Au premier rappel, très vite nous nous sommes rendu compte qu’il avait bien plu dans le secteur ces derniers jours, il était arrosé pour un débit plus que correct. Après ce départ le ruisseau s’engage dans la roche taillée en V, les rappels s’enchainent en continu. Des passages sous des arbres de grande taille récemment tombés, des descentes en opposition et des  rappels arrosés constituaient le programme de cette portion. Avec 3 kits de cordes les installations de rappels se sont enchainées et sont allées bon train, malgré tout, le froid était bien là et il fallait le combattre : nous sommes  devenus les « Même Pas Mal » 

DSCF0619    DSCF0607

Le « Hotz Canyon » demande surement du courage mais une pause salon de thé est nécessaire, aujourd’hui verveine citronnée ou café étaient à la carte, mais les plus gourmands ou frileux avaient le droit aux deux. Un peu plus tard le rituel casse-croûte a été bien apprécié et surtout bénéfique : un élément du groupe n’a pas pu résister à faire son cinéma en exécutant une pirouette mal contrôlée. Le jury n’a pas validé la difficulté technique qui était faible mais a apprécié (ou a eu peur) l’effet de surprise, bilan 9 points……..de suture sur 10 possible.

DSCF0628    DSCF0648

La fin de la descente, où la température était notablement meilleure, ne fut qu’une succession de désescalades glissantes et foireuses (à oublier sinon on ne le refait plus).

DSCF0624    DSCF0650

Au total 4h50 de descente, pause-, café – casse-croute et pirouette compris puis 40’ de marche retour.  Le dernier casse-croûte à la voiture, les bières de Kristof et les vêtements secs nous ont réconciliés avec le « Hotz canyon ».

Bravo aux « Même Pas Peur, Pas Mal » qui ce jour-là étaient :     

Kristof, toujours libre le week-end,

Valérie, une inconnue qui passe partout,

Jérôme, le cafetier des îles,

Fred, monsieur météo tragique

et Gérard, le cascadeur.

GG