IMGP2032Le premier entrainement 2010 du spéléo secours 64 s'est déroulé sur le massif d'Urkulu.Nous avions proposé lors de l'AG du CDS de prendre en charge l'organisation de cet exercice.
La première des choses fut de récupérer le cayolar Barberena.En  effet,le programme proposé était d'utiliser le porche d'Oyenbelcha le samedi pour différents ateliers techniques et de mettre en pratique le lendemain dans le gouffre de La Mouche.
Au jour J,c'est a dire samedi matin nous nous retrouvons une vingtaine a peu près (dont pas mal de membres de Leize mendi,c'est bien ) a 9h30 au cayolar.Pas trop de pertes,sauf Christine qui rallonge un peu le chemin d'accès.Surement pour profiter des paysages magnifiques du Pays Basque.
IMGP2027Après un rapide briefing de PH,nous nous dirigeons vers l'entrée du gouffre.Le temps est superbe.Quinze jours auparavant,je n'étais pas aussi confiant sur la faisabilité de cet exercice tant la neige et le mauvais temps étaient présents.
L'organisation est sans faille,il est prévu que chacun d'entre nous passe dans tous les ateliers et PH est la pour vérifier qu'il n'y ait pas de resquilleurs.IMGP2028Mais tout ceci se passe dans une bonne ambiance,la spéléo,ce n'est pas l'armée,rassurez vous!
IMGP2030Nous nous retrouvons tous vers 18h pour prendre un apéro bien mérité.IMGP2033C'est l'occasion bien sûr de refaire le monde,de prendre des rendez vous spéléo qui ont peu de chance de voir le jour,de gouter le Patxaran de l'un,la poire du grand père de l'autre,bref de passer un bon moment entre copains.
Finalement,les derniers partiront se coucher vers les 3h du matin.Le réveil est prévu a 8h30 dimanche.
J'ai l'occasion d'assister a un magnifique lever de soleil vers 7h.Il fait toujours aussi beau,mais ça caille! la température a dû être largement négative cette nuit.
Chacun se lève a son rythme,les têtes hirsutes témoignent de l'âpreté de la  soirée.Et oui,l'avancée de la recherche spéléologique ne se fait pas sans y laisser quelques cicatrices!
En tout cas,sur les coups de 10h,tout le monde est prêt pour partir appliquer ce que nous avons vu la veille.
Le programme a été changé.Le gouffre de La Mouche que nous avions programmé demande plus d'effectif,il y a une incertitude sur le passage de la civière au niveau de l'étroiture en bas du P 23.Aussi,nous décidons d'un commun accord de nous rabattre sur le Béia.La bas ,nous sommes sûrs de travailler correctement.
IMGP2036Une première équipe est responsable de l'évacuation de la civière dans le P 25,une deuxième s'occupe des deux petits puits suivants,enfin une troisième du P20 de sortie.
Je m'occupe du puits de sortie,ce qui me laisse le temps de cogiter a l'équipement a mettre en place.Pas évident car la sortie se fait au niveau d'un arbre en travers du puits.
Finalement,la meilleure solution semble être un contrepoids sur l'arbre puis une reprise sur palan pour la sortie.La difficulté majeure sera un équipement 3 points sur l'arbre,mais finalement tout se passe bien et nous sommes prêts pour acceuillir la civière et son passager Xabier.
Tout se passe bien et tout le monde ressort de la cavité vers 15h30.
Après un rapide débriefing,nous redescendons vers Garazi afin de nettoyer le matériel.Un café,une bière,et nos amis repartent vers Pau et nous dans nos foyers respectifs.
Vraiment un super week end.Nous avons vu et revu nombre de techniques,passer un bon moment entre copains,et nous avons eu beaucoup de chance au niveau météo,facteur indispensable pour la réussite d'une telle manifestation.Le seul regret vient de la petite participation départementale.
C'est la deuxième année que nous organisons ce week end Oyenbelcha,jamais deux sans trois !
Philippe