Suite aux différentes observations de gypaète lors des randonnées précédentes (voir les comptes rendus sur le bloque), je m'autorise la reproduction de ce poème écrit par Sergio Barande et lu cette semaine dans le Bulletin d’information du Groupe Migration de la LPO Aquitaine – Saison 2011:

Gypaète, d'allure svelte,
Survole les crêtes,
N'en fait qu'à sa tête
A la recherche des restes.
A la vue des hélicoptères, il peste
Et s'enfuit ailleurs, sans demander son reste.
Plus d'enfant dans son nid
Trop dérangé qu'il est.
De cette contrée, il dénie
De vivre ici, il ne lui sied
Aller ailleurs ne lui plaît
Vivre ici, c'est la plaie.
Demain, demain peut-être, s'augurera d'un jour
meilleur...

Merci à tous les bénévoles et permanents qui contribuent à l'amélioration des connaissances sur la migration des oiseaux, qui contribuent aussi par leur disponibilité à sensibiliser, expliquer, aider à contempler ce spectacle que leurs visiteurs découvrent sur les crêtes basques. Ils étaient plus de 200 ornithologues cette année à participer à la migration d'automne.

Connaître est la première étape pour aimer et préserver.

N'hésitez plus ! Les cols d'Orgambidexka, Lindux, ou Lizarrieta vous attendront à nouveau cette année.

Claire